Auteur Sujet: Ozcyna, dragonnière de la bleue Hemnandh  (Lu 841 fois)

Ozcyna

  • Invité
Ozcyna, dragonnière de la bleue Hemnandh
« le: décembre 21, 2016, 01:24:43 am »

OZCYNA DE HEMNANDH

Surnom(s) : Elle est parfois appelée Oz' prononcé Oze (comme le magicien!), elle n'en reste pas moins Ozcyna de Hemnandh.

Âge : 24 ans, née le 15/04 en 1693

Lieu de naissance : Un fortin du Plateau Rocheux

Métier : Dragonnière de Bleue, escadrille de Détra

Crédits avatar : Claustrophobiaa

HEMNANDH

Issue de la Dorée Oriandh et le bronze Deonth, éclosion du 08.1708 [aaaa]
Age : 9 ans

Physique : Hemnandh est d'un bleu profond, très foncé encore un peu plus et elle serait quasiment noire. Cependant, on peut remarquer quelques reflets clairs presque azurs sur son ventre, ses pattes, son museau et la voilure de ses ailes. Ses doigts et sa queue bifide sont du même bleu que les reflets. Pas très grande pour une dragonne ni même pour une bleue elle mesure tout de même 2m93 au garrot...malgré son envergure proche de celle d'un vert  : 37m. On peut dire qu'elle est mal proportionnée. Assurément, ses ailes lui donnent une endurance rare pour une bleue. Son corps mince est finement musclé et sa tête, un peu plus grande que la taille d'un torse humain lui permettent de bien gérer ses mouvements.

Caractère : Plutôt gentille comme dragonne, du moins envers Ozcyna et les autres dragons, elle reste tout de même sur ses gardes avec les étrangers. Elle aime se coller à ses compagnons, elle déconcentre beaucoup les dragons qui s'entraînent et aime qu'on s'intéresse à elle. Elle parle beaucoup surtout pour ne rien dire, elle ne tient pas sa langue et aime échanger des commérages avec  les autres de son espèce. Elle est aussi très capricieuse et jalouse. Il faut savoir qu'elle ne lâche pas l'affaire quand on lui résiste et harcèle souvent sa maîtresse lorsqu'elle lui cache des choses. Très dévouée envers elle, elle fait de son mieux pour l'aider dans sa vie quotidienne : peines de cœur, exercices de vol...Se donnant corps et âme dans ces derniers, elle est bien consciente que ses ailes lui donnent un avantage considérable.

En société

Côté famille :
- Cacyna(mère), 49 ans, cuisinière dans son fortin natal.
- Ladenoz(père), 54ans, herboriste.
- Dacyna(soeur), 27 ans, cuisinière dans son fortin natal.
- Nozya(soeur), 14 ans, Candidate au Rayd de Triboca. ADOPTABLE
Autre(s) parent(s) : Son oncle paternel, Heradoz, tisserand, qu'elle affectionne tout particulièrement. Elle va souvent le voir dès qu'elle a un moment.

Côté coeur : Elle a quelques amis distants, elle est sympa mais son humour est souvent mal perçu pourtant une fois qu'on a franchi ce cap c'est une amie appréciable. Mis à part ça elle a eu quelques amourettes en dehors des issues des vols de sa dragonne.

On lui tire le portrait

Ozcyna a quelques tâches de rousseur sur ses pommettes mais elles se distinguent à peine. Ses cheveux longs, fin et raides, vont librement du moment qu'elle ne part pas en patrouille, auquel cas elle les attache. Son visage est long et ovale, aux joues maigres, abrite une petit nez légèrement en trompette ou du moins retroussé. Elle a des yeux étroits mais longs, d'un gris clair aux reflets verts, toujours animés d'une lueur de malice très prononcée, qui réchauffe son regard habituellement glacial, intimidant. Sa peau pâle sent les fleurs exotiques, avec quelques odeurs d'huile pour le cuir d'Hemnandh. Ses lèvres roses sont néanmoins disproportionnées,  en effet, si sa lèvre supérieure est fine, l'inférieure est grossièrement charnue. D'une taille moyennement grande, environ 1m72, elle en parait d'autant plus maigre, elle n'est pas non plus très musclée. De plus, elle tente de mettre en valeur sa maigre poitrine, c'est un moyen comme un autre de palier à ses complexes...

Style vestimentaire : A part ses diverses tenues de vol plutôt dans les tons marrons ou noirs, elle met des chemises décolletées avec un grand ceinturon pour rehausser ses attributs féminins, tantôt en pantalon, tantôt en jupe. Elle a quelques robes, dont deux de fête qu'elle apprécie tout particulièrement... Des bottes de cuir aux semelles épaisses viennent finaliser sa tenue, souvent elle accroche des gants en cuir à sa ceinture ainsi qu'une petite dague. Sans oublier qu'elle porte la fourrure de son premier gibier traqué et tué à l'aide de sa bleue, trophée de chasse, en guise de manteau.

Quel caractère !

Comment dire, Ozcyna est une personne complexe. Comprenez la, elle était pourrie gâtée durant son enfance puis elle fut propulsée et délaissée dans le monde des adultes et des responsabilités. De son enfance elle a gardé sa jalousie et ses caprices, elle aime les belles choses et elle veut toujours plus mais elle se contrôle, du moins elle essaye.

Durant son adolescence, elle fut confrontée à ses obligations envers son Fortin et donc aux retombées de ses actes. Pour se défendre elle développa la technique du "je te dis les choses mais en passant par la moquerie", le respect, elle avait du mal à en témoigner. Grande bouche, vous savez à cet âge on croit tout savoir mais elle fut vite remise à sa place. En grandissant, elle apprit qu'elle pouvait rire et se moquer mais pas de tout le monde. Il fallait bien qu'un jour, elle se calme et son nouveau rang hiérarchique l'avait aidée. Même si elle peut paraître désagréable voire méchante, la réalité est toute autre. En fait, Ozcyna est amicale, c'est même une amie dévouée.

Elle a ce qu'on appelle la parlotte : elle aime parler, tout le temps, pour rien dire ce qui rajoute de l'agacement chez ses interlocuteurs. Elle est pleine de vie et joyeuse, pratiquement aucun problème ne peut gâcher sa journée, elle est du genre patiente, surtout avec sa bleue, sa plus grande fierté!

Malgré tout, elle est un peu surexcitée, ce qui est en total contradiction avec sa patience, on va plutôt dire qu'elle est active et qu'elle transmet sa bonne humeur à son entourage. En revanche, elle a du mal à avouer ses sentiments les plus profonds, comme l'amitié ou l'amour bien qu'elle ait eu quelques aventures.

Autre chose à dire: Elle rougit brutalement lorsqu'elle est gênée, ce qui lui arrivait très souvent à son arrivée au Rayd, à présent elle a appris à se contrôler.

Un bout d'histoire

Que dire ? Ozcyna n'a rien d'extraordinaire, elle n'est pas une héroïne mais elle n'a rien d'un rebus de la société. Bien au contraire, elle est active au sein de son escadrille, bourrée d'humour pour détendre l'atmosphère.  Bon, on est pas là pour écrire une biographie alors je vais tenter de résumer sa vie. Je ne vous parlerai donc que des faits marquants, commençons par le commencement :

Oz' est une enfant de l'amour, élevée principalement par sa mère-poule et par son père, sans oublier son oncle adoré. La petite chérie à sa maman, on lui passait tous ses caprices. Puis vint la naissance de sa petite soeur, Nozya qui devint le petit bébé du foyer et l'évinça du devant de la scène. Âgée de dix ans, la blonde se retrouva projetée dans le monde des corvées, devant se mêler aux adultes et à leurs gronderies injustifiées. Quoi, elle ne savait pas éplucher des tubercules comme il le fallait, était-ce si grave que ça ? Hemdo, son Amexo partageait ses peines et tentait de la réconforter tant bien que mal.

Puis vinrent ses douze ans, l'heure était venue de partir pour un atelier. Elle avait choisit celui des herboristes, au Fort Mercan. Premier voyage en nef volante ! Loin de sa famille, ça l'obligeait déjà à faire un peu plus part de maturité mais quoi, elle ne connaissait personne ! Timide, peureuse, son réflexe de la moquerie ne l'aidant pas forcément, seule, terriblement seule, enfin non elle avait son âme-soeur pour compagnie. Cependant, après quelques temps, elle réussit à se trouver quelques groupies qui ne juraient que par elle. Ce nouveau pouvoir l'avait ragaillardie, la rendant presque hautaine.

Un bond dans le futur et on atterrit à ses quinze ans. Ozcyna n'excellait pas dans son domaine, mais elle n'était pas une cancre pour autant. Non, mais il y avait tant de choses à apprendre, à retenir, à mettre en pratique, ça l'intéressait, enfin elle le pensait. C'est alors que vint ce jour si beau, cette escadrille de dragons survolant le Fort Mercan, si gracieux dans les airs, décrivant déjà des cercles pour descendre vers un bout de terre sans valeur. C'est encore si frais dans sa tête. Elle se souvient encore de ces regards pesants qui la perçaient sans discontinuer...elle avait le don, le don de s'allier à un dragon. "Oh Hemdo ! Tu te rends comptes !" Avait-elle lancé dans son ravissement !

Mais dans quoi s'était-elle embarquée ? Le Rayd était un endroit si agréable mais aux moeurs si choquantes pour son éducation chaste. Les gens étaient gentils, les autres Candidats avaient l'esprit d'entraide mais ces vols nuptiaux, aux aboutissants étranges...et puis toutes ces corvées ! Elle était là pour s'allier à un dragon pas pour servir de souillon !

Aaah l'Éclosion...certainement son souvenir qui restera le plus vivant d'entre tous. C'est arrivé alors que le Maître des Candidats dispensait un cours, un tonnerre de voix graves s'élevant et les jeunes gens répondant en se levant, comme un écho. Et elle qui était restée assise, c'est son Maître qui avait du la lever de sa chaise. Se changer, arriver sur l'aire couverte du sable noir chauffant les oeufs multicolores. "T'as vu ça ? As-tu peur ?" Avait-il peur de disparaître et d'être oublié ? Impossible, Hemdo deviendra un dragon mais il demeurera inchangé.

Crac. Crac. Crac. Des craquements à tout bout de champs, bousculant ses sens, perdue, elle était perdue. Elle trébucha, entendit un gémissement, rugit de douleur. Ça la brûlait, en son for intérieur, quelle douleur. Hemdo, Hemdo, où es-tu, comment vas-tu, souffres-tu ?

(Je m'appelle Hemnandh) répliqua une voix perplexe, indignée qu'on puisse la confondre.

(Mais je vais bien maintenant que je suis avec toi. J'ai faim.)

Qu'était-ce ? Sa tête tournait, mais sans trop de difficultés elle aperçut le dragon bleu qui lui faisait face, encore frêle et chétif. Hem...Hemnandh.

(Oui. J'ai faim.)

Elle pressa sa tête contre le torse de son âme-soeur d'un geste maladroit, manquant de tomber. Par réflexe, Ozcyna la retint, elle avait réussi. Elle s'était alliée à un Dragon. Hemnandh.

Et c'est à ce moment qu'un changement eut lieu. Consciente de ses nouvelles responsabilités, et de son nouveau rang social, Ozcyna se résigna. Rire oui, mais pas de tout ni avec tout le monde.

Un dernier souvenir marquant : sa première chasse avec Hemnandh. Seules durant leur rite de passage. Les étendues sauvages du Plateau Rocheux, et ce loup brun. Maigre, à la patte cassée, proie facile certes, mais Ozcyna l'avait pris pour cible afin d'abréger ses souffrances, abandonné par sa meute...elle se souvient de ce regard implorant, de cette dernière plainte déchirant les coeurs, elle avait versé quelques larmes. Puis l'avait fait ramener par Hemnandh au Rayd, afin qu'un tanneur fasse de sa peau un beau manteau, magnifique récompense.

Possessions :
- Quelques robes, des tenues de rechange, sa dague, son manteau auquel elle tient tout particulièrement.
- Deux harnais, le nécessaire pour dragon.
- Un portrait de sa famille qu'elle a accroché dans sa dragonnerie.
© Pseudo